1 : L’intervention
2 : Les suites opératoires
3 : Résultats avant/après
4 : Complications possibles
5 : Tarifs
6 : Contact

Imprimer Envoyer

AVANT L'INTERVENTION DE BLEPHAROPLASTIE

Un interrogatoire complet suivi d’un examen des yeux et des paupières aura été réalisé par le chirurgien à la recherche d’anomalies pouvant compliquer l’intervention, voire la contre-indiquer. Un examen ophtalmologique spécialisé sera fréquemment demandé en complément afin de dépister une éventuelle pathologie oculaire.
Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions.
Le médecin anesthésiste sera vu en consultation.

TYPE D’ANESTHÉSIE et MODALITÉS D’HOSPITALISATION

• Anesthésie locale pure, où un produit analgésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité des paupières.

• Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse (anesthésie “vigile”).

• Anesthésie générale classique.

Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre le patient, le chirurgien et l’anesthésiste. L’Aspirine sera évitée les 10 jours précédant l’intervention et en fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention.

Modalités d’hospitalisation :

L’intervention peut se pratiquer en “ambulatoire”, c’est- à-dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation peut être préférable. L’entrée s’effectue alors le matin (ou parfois la veille dans l’après-midi) et la sortie est autorisée dès le lendemain.

L'INTERVENTION DE BLEPHAROPLASTIE:

Chaque chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. Toutefois, on peut retenir des principes de base communs :

Incisions cutanées :

Paupières supérieures : elles sont dissimulées dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière, entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière.

Paupières inférieures : elles sont placées 1 à 2 mm sous les cils, et peuvent se prolonger un peu en dehors. Le tracé de ces incisions correspond à l’emplacement des futures cicatrices, qui seront donc dissimulées dans des plis naturels.

Remarque : pour les paupières inférieures, en cas de “poches” isolées (sans excès de peau à enlever), on pourra réaliser une blépharoplastie par voie trans-conjonctivale, c’est-à-dire utilisant des incisions placées à l’intérieur des paupières et ne laissant donc aucune cicatrice visible sur la peau.

Résections tissulaires : à partir de ces incisions, les hernies graisseuses inesthétiques sont retirées et l’excédent de muscle et de peau relâchée sont supprimés. À ce stade, de nombreux raffinements techniques peuvent être apportés, pour s’adapter à chaque c as et en fonction des habitudes du chirurgien.

Sutures : elles sont réalisées avec des fils très fins, habituellement non résorbables (à retirer après quelques jours). L’intervention dure en moyenne une heure.

© 2008 - Blépharoplastie - Mise à jour le 12/05/2010 - XML

Accueil - Plan du site - Credits

Pour en savoir plus : Blepharoplastie Chirurgie intime Rides du front